Village de Nianiane (19)   © Paula Loudenslager  

Accueil
Présentation
Philosophie
Les brèves

Sénégal

Hot Spot
Systémique
Campagne 2
Campagne 1 + Bilan
Faire un don
Niakhar
Nianiane
Poleck-Mbine Birame
Ngouye
Dossiers

Nous travaillons
pour vous !
Asbl
Formation
Sur le chemin...
Téléchargement
 Dernière mise à jour : le lundi 30 septembre 2013

Approche systémique

L'objet social de paixactive.org, asbl belge fondée le 9 juillet 2003, est le suivant :

1. Le développement durable des populations démunies, sans distinction d'aucune sorte

2. L'information, la formation et l'éducation des populations, sans distinction d'aucune sorte.

L'association veillera à accomplir toutes ses actions dans le respect des cultures, de la nature et de la santé à court et à long termes.

Notre objectif est d'apporter aux villages d'Afrique, et actuellement plus précisément au Sénégal, les moyens d'un développement intégré et durable. Nous entendons par là que les populations de ces villages puissent vivre de façon heureuse et auto-suffisante dans leur terroir, sans plus penser à l'exode rural ni à l'émigration comme solutions à leurs problèmes.

Nous nous adressons à des villages entiers, sans faire aucune distinction de race, de religion, de culture, de sexe ou d'âge. Nous ne faisons pas d'aide individuelle, de micro-crédit,... nous désirons que notre aide soit globale et intégrée pour l'ensemble d'une population.

Nous n'intervenons pas non plus sur des thèmes prédéfinis et particuliers tels que «rien que l'eau» ou «rien que les moustiquaires». Nous abordons les villages l'esprit ouvert et prenons en tout premier lieu connaissance des «doléances» du chef du village et de ses habitants.

A partir de là, nous examinons quelles actions pourraient permettre, de façon systémique, d'atteindre un seuil de confort aux niveaux santé, temps disponible, énergie et ressources mobilisables (voir ci-dessous) pour que le village prenne son destin en main et «décolle» durablement en développant une ou des activités économiques assurant son bien-être.

Force est de constater que, finalement, cette méthode se révèle alléger fortement la charge de travail des femmes et des jeunes filles, permettant à celles-ci de plus facilement rejoindre l'école et à celles-là de pouvoir tirer profit de leurs qualités d'organisation et d'innovation. Ceci ne place pas pour autant d'emblée les femmes sur le même pied que les hommes, déjà du simple fait de leur statut. Mais cela leur permet, à tout le moins, de pouvoir développer des activités telles que le petit commerce, le petit élevage, les services (couture, location de matériel,...) assurant des revenus non négligeables au ménage. Petit à petit, les femmes peuvent ainsi prendre leur destin en main et confiance en elles. Cette tendance ne peut être que bénéfique à l'évolution vers un statut équilibré entre les hommes et les femmes.


Dans un « système village », chaque action a des répercussions sur l'ensemble des habitants.

Jusqu'à présent, nous avons eu l'occasion d'intervenir sur six points, entraînant les conséquences suivantes :

ActionSituation antérieureRésultat
1Approvisionnement en eauCharge lourde souvent assumée par les femmes et les jeunes-fillesEconomie importante de temps et d'énergie facilitant parfois la fréquentation scolaire des jeunes-filles
2Moulin à milA partir de 4h du matin, les femmes commencent à piler le mil pour préparer les repas de la journéeEconomie importante de temps et d'énergie.
3MoustiquairesEnfants et adultes affaiblis par la malaria, coût des traitements, mortalité précoceEconomies financières, santé globale nettement améliorée permettant la mobilisation d'énergie
4Latrines sèches ventiléesTemps perdu à rechercher un emplacement dans la brousse (les femmes plus que les hommes), difficultés sociales liées à la pudeur, risques de maladiesDignité humaine, gain de temps, gain de confort, amélioration de la santé.
5Lavage des mainsRepas pris sans se laver les mains entraînant le persistance de maladies diarrhéiques chroniques tuant, selon l'UNICEF, près d'un million et demi d'enfants de moins de cinq ans chaque annéeEconomies financières, santé globale nettement améliorée permettant la mobilisation d'énergie.
6Projet de villageCe projet, choisi par les villageois, finalise la somme des points précédents : l'ensemble des ressources dégagées sont utilisées pour mener un projet économique autonome et durable (élevage, maraîchage,...).Les revenus financiers obtenus permettent aux habitants de faire face aux besoins essentiels (eau, nourriture, scolarisation,...) et ceci en toute autonomie et de façon durable.

Si les quatre premiers points sont régulièrement abordés par les villageois, le lavage des mains ne l'est pas. Nous prenons donc aussi en charge un rôle éducatif lorsque un point essentiel n'apparaît pas comme tel aux villageois.

Un seuil de confort de vie étant atteint, libre choix est donné au village de définir une activité dont il a l'expérience et qui pourra profiter à l'ensemble des habitants. Contrat est passé stipulant que cette activité doit être respectueuse de la santé et de l'environnement à courts et à longs termes, doit se faire dans le respect des animaux en cas d'élevage, et qu'ils doivent réserver une part des revenus afin d'assurer la reconduction de l'activité durablement et en parfaite autonomie.

A ce moment, nous considérons que le vrai développement durable est atteint et nous pouvons recommencer dans un village voisin, celui-ci ayant "eu vent" de ce qui se passait près de chez eux et manifestant de l'intérêt pour notre approche.



◊ ◊ ◊